Le travail au cuvage


Pendant la dizaine de jours qui suit l'arrivée des raisins dans les cuves, les remontages s'enchainent cuve après cuve deux fois par jour; puis peu à peu le pressurage prend le relais, et le travail dans le cuvage s'intensifie avant de se calmer les derniers jours.

Le remontage est une opération nécessaire pour homogénéiser le moût; il sert aussi à fournir de l'oxygène aux levures et au moût, et à éviter le désséchèment du marc ce qui entraînerait un risque de piqure acétique (l'alcool se tranformerait ainsi en vinaigre).

Le remontage
Le remontage

Le décuvage : avant de rentrer dans la cuve, on crée un passage entre le haut de la cuve et la partie basse, en enlevant le marc de raisin à l'aide d'une fourche, pour évacuer le CO2. Cette opération faite, on peut "sauter" dans la cuve, et à la force des bras tout le marc de raisin tombe dans la pompe à vendange qui le transporte jusqu'au pressoir.

Création d'un tunnel pour évacuer le CO2

Arrivé du marc de raisin dans le pressoir; une personne est en permanence à ce poste pour égaliser et tasser le marc de raisin dans le pressoir, à la force des jambes. Le jus coule déjà.

Arrivée du marc de raisin dans le pressoir.

Une fois la cuve vidée et le pressoir bien plein, on place les portes, on récupère du paradis, et on démarre le pressurage :

#Vendanges2017 #Vinification #Travailcuvage

Publications récentes
Archive